courgettes

LaureParisID2

Good morning New York !

Nos (fidèles ?) lecteurs seraient en droit de se demander si ce blog est sponsorisé par Météo France puisque je m’apprête, une fois de plus, à faire un commentaire sur le baromètre… Oui mais bon c’est pour dire que quand le mercure repasse la barre des 25°c (33°c cet aprèm selon joëlkolado), y’a des ingrédients et des recettes qui reprennent automatiquement leurs quartiers (d’été) dans ma (mini) cuisine de Belleville… En vrac, la salade de pois-chiches citron-cumin, les poivrons marinés, le taboulé libanais et, donc, la tarte courgettes-anis.

Le secret, comme pour n’importe quelle tarte, est dans la pâte qui - c’est incontournable si tu veux être la star du buffet - doit être faite maison. Easy je te dis : 200 grammes de farine, la moitié de beurre, du sel et un jaune d’œuf battu avec un peu d’eau ou de lait et hop ! Ensuite, il suffit d’un rien pour que tu accèdes immédiatement au Panthéon du pic-nic : de la poudre d’amandes ou de noisettes pour les versions sucrées, des épices ou herbes pour les versions salées, des graines d’anis vert pour la version qui nous occupe aujourd’hui

Me demande pas d’où sort la recette initiale, m’en souviens plus (trop d’anis liquide ?) mais, après customisation au fil des années, voilà la combinaison gagnante : pas mal de légumes, beaucoup de fraîcheur et du Grana Padano râpé, la version light du parmesan (un peu trop typé pour cette recette à mon goût)!

P1010750

La recette

Pour six personnes - 30 mn de préparation (délicate si tu joues aussi maladroitement que moi de la mandoline mais en vrai, très facile !) – une heure de pose, 45 mn de cuisson

  • La pâte : 200 gr de farine, 100 gr de beurre, deux cuillères à soupe de graines d’anis vert, du sel, du poivre, un jaune d’œuf battu avec 5 cl d’eau froide. Un moule rectangulaire (parce que c’est plus joli tu verras !)

  • La garniture : trois courgettes bien droites, deux œufs, trois cuillères à soupe de crème fraîche, 10 cl de lait, 100 gr de Grana Padano râpé, une cuillère à soupe de graines d’anis

Sans passer par la case « apéro » (c’est pour plus tard), tu émiettes le beurre dans la farine et tu pétris du bout des doigts. Tu ajoutes les graines d’anis. Quand le tout prend un aspect sableux, tu ajoutes l’œuf battu et tu pétris franchement (dans le saladier ou sur le plan de travail). Après, il faut qu’elle repose une heure au frais la pâte. Au lieu de la mettre au frigo en boule (ce qui promet des galères pour l’étaler ensuite), je triche et l’étale au rouleau à pâtisserie quand elle est à peine pétrie et je la place dans le moule avant l’étape réfrigérateur…

Pendant ce temps, tu laves et équeutes les courgettes sans pour autant les éplucher. Tu te munis de ta mandoline et tu coupes ça menu. Zou. Des belles tranches bien fines et bien rondes.

Tu fais préchauffer le four à 200°c, puis tu bats les œufs, la crème, le lait, l’anis et le fromage ensemble sans faire trop de mousse. Tu sors ton moule et tu places délicatement et assez serrées tes courgettes en lignes régulières. Tu verses doucement le mélange œufs-fromage (pour pas déplacer les courgettes !) et tu enfournes 45 mn. Ensuite, les avis divergent : faut-il servir la tarte pastaga froide ou tiède ? Je préfère la première option : l’anis a infusé et rend toute sa fraîcheur…

_t_delphine

Un melon bien frais, un rosé pareil, une tarte courgettes, de la glace à la framboise et du vent chaud dans les cheveux: c'est l'été pour la vie je te dis!