DSC04543

Photos_identite_2Allo Paris??

Je suis une dinde.

C’est officiel. Le diagnostic post Thanksgiving 2010 est tombe. I did it again. I fucked up the turkey ! A confondre la cuisson du volatile avec celle d’un mammouth voila ce que l’on gagne : des semaines et des semaines de restes de dinde trop sèche.

IMG_1394

Alors moi aussi il me fallait des légumes, une soupe comme la tienne, sans mastication ni risque d’étouffement. Mais ou est-ce que je dégote les orties moi…dans Central Park honey ? Heureusement, ici aussi je trouves des packs de « green soup » aux légumes pré-emballés, pre-découpés pour les detox emergencies : poireaux, navets, carottes, oignions, persil, aneth ET panais (je sais, c'est dans le titre...on y vient, on y vient).

DSC04466

 « Oh my god, c’est ca alors les fameux légumes transgéniques ?», m’étais-je écriée, les yeux écarquilles devant l’étal de légumes du Fairway lors de l’une de mes premières virées dans ce temple de l’alimentation newyorkaise. Un tubercule, ressemblant vaguement a une grosse carotte blanche était la, étendu auprès de ses copains aux formes les plus bizarroïdes.

2010_12_5

« Oh purée de purée, une carotte blanche !, j’le crois po. Les saligots, z’on pas fait ca quand même !! ». Horrifiée, sans dessus dessous, je m’éloignai rapidos de cette mutation contre nature, en jurant haut et fort, tu penses bien, que ces docteurs cinoques ne m’auraient pas et filai acheter une bonne roquette bio (bon ok, 3 semaines après, elle était toujours verte comme au premier jour mais c’est pas pareil).

Je revoyais tant de fois ma fameuse racine sur les étals y compris les plus bios et courus de Manhattan, que je compris (mais un peu tard) qu’il devait y avoir méprise sur la racine et décidai prudemment de m’y intéresser de plus prés. Panais ? Ce nom me disait vaguement quelque chose pour en avoir cherche une fois au Monop’ pour un navarin sans avoir réussi a mettre la main dessus (j’avais du remplacer ca par un navet). Rassurée et un peu honteuse, je décidai de lui donner sa chance.

2010_12_04

Je sais que tu n’es pas une grande fan (ahahaha fane de panais…euh désolée). Essaye quand même cette soupe. Le panais lui apporte une petite nuance discrète qui fait dire entre 2 lampées « Y’a un bon p’tit gout la. T’as mis quoi dans ta soupe ? ».

C’est vraiment basique, plein de bonnes choses, sans féculent et avec juste un petit poil d’huile d’olive (et oui ici, les carottes sont blanches et l’huile a des poils…c’est ca le progrès, c’est ca l’Amérique chérie).

Salut poulette.

Sophie

DSC01778

2010_12_6

LA RECETTE

Pour six personnes. Easy. Préparation 10min. Cuisson 30/40 mins.

Ingrédients : 2 panais, 1 carotte, 1 petit poireau, un oignon rouge, 1 navet, 2 petites branches de céleri, ¼ de botte de persil, ¼ de botte d’aneth, huile d’olive, sel et poivre.

  • Lave, pèle et coupe les légumes en morceaux. Reserve la moitie du persil et de l’aneth.
  • Fais chauffer l’huile d’olive dans une casserole et fait revenir les légumes pendant quelques minutes. Ajoute sel et poivre.
  • Couvre d’eau.
  • Ferme la cocotte et fais cuire entre 30 et 40 min jusqu'à ce que les légumes soient tendres.
  • Ajoute les herbes fraiches.
  • Passe le tout au mixeur, goute et ajuste l’assaisonnement.
  •  J’aime bien la servir avec un œuf poche pour en faire le plat complet d’un dimanche soir léger. Voir la recette ici.