soupeverte

LaureParisID2« Un beau soir, foin des cocottes et de la limonade, des gratins ravageurs et des soufflés éclatants, on trouve refuge dans la soupe verte couleur jade » … Ouai, je sais, pour que je réveille Arthur, c’est que l’heure est grave. Loin de tes agapes oranges, plus possible d’avaler le moindre (tiny weeny petit) morceau de chocolat/viande/beurre/fromage/pain ! Kaï ! Je caaaale ! A un mois des pâtés, feuilletés et autres sablés qui font généralement irruption en même temps que les conifères perdant leurs aiguilles sur le tapis beige du salon et la photo d’un type chenu et couperosé sur toutes les vitrines… Re kaï (voire banzaï!)

Aux grands maux, les grands moyens : cure de vert et d’eau qui pique (et de longueurs de piscine).

P1050518

Ce week-end entre Vercors et Chartreuse (à Grenoble quoi !), j’ai trouvé sur le marché une idée de génie en sachets (ça change de la lampe à huile…): du « vert de soupe » à faire pâlir l’étoile de Picard voire celles de Passard. Soit des légumes en pagaille déjà taillés et mélangés – du céleri, des poireaux, des orties, ces rois de la désintox - y’a plus qu’à faire chauffer. Un litre d’eau, une petite pomme de terre, peu de sel, pas de poivre, c’est fou l’effet que ça te fait!

Dans ma pochette surprise, il y avait du persil aussi, des baby spinach et quelques feuilles de chou pommelées. Une vraie cure d’austérité 100% FMI-free (mais qu’on ne saurait que trop conseiller au gros matou qui le pilote…)

Bon si vraiment la descente est trop raide (on dit "à l'irlandaise" désormais), ajoute quelques petites pâtes au dernier moment dans ton bouillon vert : des alphabets, des cheveux d’ange, des étoiles voire carrément ton couscous israélien chéri, qui s’appelle (i’ve done my homework !) du ptitim ou bien encore du riz ben gourion, comme le Premier ministre israélien qui a eu l’idée d’inventer ces pâtes dans les années 50  pour pallier le manque de rizières sur les rives de la Méditerranée ! Mazel tov !

soupeverte2