DSC01445Photos_identite_2

Allo ici New York

Dimanche, L. fêtait ses 4 ans et, en bonne New Yorkaise, profitait de la proximité de Central Park pour dévorer quelques gâteaux avec d’autre nains du même âge. Organiser un gouter dans le Park c’est bien (Simon and Garfunkel ont rassemble 500.000 personnes en 81, ca laisse de la marge !), transporter les gâteaux et les garder au frais peut s’avérer plus périlleux, voir relever de  la plus complète inconscience.

N’écoutant que mon inconscient donc, je m’étais lancée, l’année passée, dans ce que j’avais pu trouver de plus haut, fragile et susceptible de s’effondrer a tout moment en cas de séjour trop prolonge en dehors du frigo (remember la charlotte). Apres avoir essaye d’emballer l’édifice par tous les moyens, j’avais été sauvée par la pluie et par un rapatriement stratégique à la maison et jurai mais un peu tard que l’on ne m’y reprendrait plus.

DSC06819
DSC06891

La météo 2011 prévoyant imperturbablement un dimanche radieux, il me fallait faire efficace : du très bon, du solide, du compact capable de tenir dans une petite glacière et de nourrir une vingtaine de personnes dans un encombrement minimal. Cherche pas, il n’y a qu’un gâteau d’anniversaire qui réunit toutes ces qualités : THE cheese cake, prépare par THE master S.recettes outrageusement caloriques mais absolument irrésistibles (le croque monsieur…c’était lui aussi).

J’ai longtemps hésite à dévoiler ici, les secrets de fabrication de la chose, de peur de briser ici une réputation déjà bien installée et de me retrouver a manger du cheese cake a chaque fois que je suis invitée quelque part. Je sais de quoi je parle, je me suis déjà retrouvée a manger du cheese cake a chaque fois que quelqu’un venait diner a la maison !

C’est que G. ne sait faire le cheese cake que pour 20 personnes. Parfait dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui mais parfois un peu long a écouler pour une famille de 3 personnes…surtout quand fier comme Artaban, il décide de le faire gouter a tous nos visiteurs (et dieu sait que t’as de la visite quand t’habites NYC !).

Bref, une seule solution, la distribution tous azimuts, copains, voisins, collègues, inconnus avec bouille sympa, secrétaires (ah il a marque des points j’t’le dis moi), ca fait un paquet de gens qui ont gouté au moins une fois THE cheese cake en question. Oui THE cheese cake car ferme et crémeux, immaculé et légèrement dore aux extrémités, croustillant dessous, subtilement parfume a la vanille, il est just perfect, la crème de la crème que j’te dis ! D’ailleurs si je ne l’avais pas vu faire la première fois, j’aurais jure qu’il l’avait achète chez Magnolia (sauf que c’est moins bon chez Magnolia…hehehe).

DSC06824Sorry pour la photo, c'est la seule que eu le temps de prendre avant disparition complete.

Si je dévoile ici quelques secrets permettant d’atteindre le nirvana rien ne remplacera la pratique et il t’arrivera, comme a d'autres, au cours de ton parcours initiatique, de prononcer nerveusement des incantations incomprehensibles pour le commun des mortels du type: « le cheese cake parfait ne DOIT pas être fendu sur le dessus, ce qui démontrerait une enoooooorme erreur dans la maitrise de la température du bain marie et la…y’a une buuuuuullllleeeeeeeuuuuu ».

LegendesErreurs classiques du debutant ou du mec qu'a oublie le bain marie!

Ma conscience m’amène aussi à dévoiler ici une information encore mieux protegee que la liste des ingrédients : THE cheese cake n’est pas celui de G. mais d’une certaine Chantal (prononcer Tchanetaul, c'est plus sexy), Chantal’s cheese cake donc découvert en surfant un jour béni sur le net.

Chantal, si tu nous lis, nous te rendons hommage ici même et te serons reconnaissant pour l’éternité (nous et toute l’industrie du cream cheese qui démarre sa commercialisation en France et qui va voir son chiffre d’affaires littéralement exploser après parution de cet article, si si).

Forever yours.

Sophie.

LA RECETTE

Pour 12/15 personnes : Pas complique une fois que tu as les bons ingredients. Preparation 30 min – Cuisson 30 min – Attente 8 heures (rale pas, c'est pour ton bien).

Ingredients : 15 graham crackers (note 1), 30g de beurre fondu, 900g de cream cheese a temperature ambiante type Philadelphia ou Neuchatel (note 2), 300g de sucre en poudre, 180ml de lait, 4 œufs, 230g de sour cream a temperature ambiante (ou de crème fraiche épaisse), 15ml d’extrait de vanille, 30g de farine.

Note 1 : Ou petits beurres ou la partie biscuit des oreos pour un cheese cake avec une légère touche de choco (en black & white il est divinement chic).

Note 2 : J’ai cru comprendre que le Philadelphia était desormais en vente chez Monoprix et Carrefour. Sinon, Mosieu Pierre Herme himself recommanderait le kiri comme substitut…A ce moment la, double le temps de préparation pour avoir le temps de peler le kiri ! Comble de la perfection, quand tu t'installeras a NYC, toi aussi tu pourras utiliser du cream cheese frais chez Zabars et donner a a ton gateau un moelleux a se damner!

  • Préchauffe le four à 175 derges Celsius. Mets aussi a préchauffer le bain-marie (quelques centimètres d’eau dans le lèche frites du four par exemple).
  • Beurre un moule a manquer de 23 cm de diamètre. Idéalement, utilise un moule type springform pour un démoulage parfait.
  • Dans un saladier, écrase les biscuits et mélange les avec le beurre fondu. Presse la pate obtenue au fond du moule.
  • Dans un autre saladier, mélange le cream cheese et le sucre jusqu’a obtention d’une pate homogène. Ajoute le lait, mélange et ajoute les œufs un par un. Ajoute la crème fraiche, l’extrait de vanille et la farine jusqu'à ce que la pate soit lisse. Toutes ces opérations peuvent être réalisées avec l’aide d’un robot, a petite vitesse.
  • Verse la crème sur la pate.
  • Fais cuire au bain marie pendant 1 heure. Eteins le four et laisse le gâteau refroidir avec la porte du four fermée pendant 5 ou 6 heures (c’est CA, le secret !!!). Place au réfrigérateur jusqu’au service.

Et mourir, de plaisir et mourir deuuuuuu plaisiiiiiiiirrrrrrr.